Les hystéros conservateurs (Vincent Rouyer, Jeanne Smits, Thibaud Collin, les « tradis » anti-Pape François) s’excitant actuellement autour des cardinaux et évêques portant les dubia (Carlo Caffarra, Walter Brandmüller, Raymond L. Burke, Joachim Meisner, Athanasius Schneider, Nicola Bux, etc. : il ne manque plus que le cardinal Sarah), s’attaquant au Pape en sourcilleux inspecteurs d’académie, et pas pour la bonne raison (l’hétérosexualité), commencent sérieusement à me péter les couilles (eh oui, j’en ai). Ils se plantent de cible, en se donnant en plus des airs de redresseurs de torts, de défenseurs précis de la Vérité. Je pars vomir.