C’est Caroline Fourest qui sauve ma chanson du ridicule. Remerciements éternels.