Voici un Micro-Trottoir que j’ai réalisé dans le quartier gay du Marais (à Paris) au sujet des applis de rencontres gays, suivi d’un Petit Lexique (fait maison !) pour décoder leur jargon :
 

 

 

N.B. 1 : Initialement, ce micro-trottoir devait passer dans une émission de radio homo nocturne que j’aurais animée mardi prochain à Orléans. Mais comme j’ai refusé qu’on me donne des ordres et qu’on me commande, j’ai finalement décliné à la dernière minute la proposition et annulé ma participation à ce projet. L’émission-pilote portait justement sur les sites de rencontres gays. C’est pourquoi j’ai réalisé ce montage audio.
 

N.B. 2 : Par ailleurs, je remercie tous les témoins de ce micro-trottoir : des hommes et des femmes homos, allant de 17 à 55 ans. Comme ce sont des personnes qui ont un style de vie relativement sain, aucune d’entre elles n’a abordé la face la plus noire des sites de rencontres (les tabassages, les guets-apens, les harcèlements, les plans cul à la chaîne, les viols, la prostitution, la pédophilie, les meurtres homophobes). Mais je tiens à dire quand même que j’aborde cette dimension-là dans le code « Homosexuel homophobe » de mon Dictionnaire ainsi que dans mon livre L’homophobie en Vérité.
 
 

1 – Déjà, une précision sur les abréviations :

Pour les néophytes qui débarquent sur les sites gays, voici quelques petits éclairages au niveau terminologie spécifique :
 

« pic » = « image » (ça vient de « picture » en anglais). En général, c’est la première chose demandée lors d’un « chat » (se prononce « tchatte » et signifie « dialogue » ou « discussion d’internet »).

« soft » = « modéré »

« next » = « Je passe » ou « Je zappe »

« chemsex » = comprendre « plans à plusieurs et sous drogues », donc plus tacitement « partouze »

« BM » ou « TBM » = « Bien Monté » (il s’agit de la taille du sexe, évidemment) et « Très Bien Monté »

« SRR » = « Sexe Sans Risque », donc « rapports sexuels protégés avec préservatif »

« BBK » = « bareback » donc « rapports sexuels non-protégés »

« FF » = « Fist-Fucking » (la main ou le poing inséré(e) dans l’anus)

« crade : seulement pisse » = aimer se faire pisser dessus

« domi » = « dominateur » et « directif pendant l’acte sexuel »

« SM soft » = « Sado-Masochisme qui se limite aux fessées, insultes, mises en situation risquées mais pas dangereuses »

« cam » = « caméra », donc webcam (et potentiellement masturbation mutuelle à distance)
 
 

2 – Les sous-entendus :

Parmi les nombreuses expressions employées sur les sites gays (où l’illettrisme et l’analphabétisme battent leur plein, il faut le dire : on est à mi-chemin entre la prison, la maison close et l’asile de fous), il y a les grands classiques (ci-dessous). La plupart des profils ne brillent pas par leur originalité. Ils se caractérisent au contraire par un langage très stéréotypé, en général robotique, vulgaire et intransigeant. Bien sûr, je tiens à rappeler que de nombreuses personnes homosexuelles n’y ont jamais mis les pieds, et que les sites de rencontres homos, même s’ils concentrent une population aussi diverse que extrême, sont des « mondes à part » que ne représentent pas vraiment ce que sont les personnes homosexuelles dans leur ensemble. Voici mon interprétation des expressions les plus couramment usitées sur les sites :
 

« slt » = comprendre « Salut » ou « J’ai pas envie de te parler »

« bjr » = comprendre « Bonjour » ou « J’ai pas envie de te parler »

« sa va » = comprendre « Ça va » ou « J’ai pas été scolarisé » ou « J’ai envie de baiser »

« Tu ch koi ? » = comprendre « Tu cherches quoi ? », et plus tacitement « Je veux un plan cul »

« Je cherche plans cul » = comprendre « Je suis prêt à baiser avec un inconnu consentant »

« Je cherche un bon moment » = comprendre « Je veux baiser sans m’attacher et sans m’engager avec mon partenaire sur la durée, mais juste pour le plaisir réciproque »

« Je recherche une belle rencontre/une jolie histoire/du partage/des tranches de vie » = comprendre « Je recherche un plan cul ++… mais c’est bien parce que je suis fleur bleue/un grand romantique ! »

« No pic = No dial » = comprendre « Tu ne pourras parler avec moi que si tu me montres immédiatement ton visage… sinon, je t’ignore ou te bloque direct », et plus tacitement « Je mets ma priorité sur le physique, le corps, l’apparence extérieure, dans ma recherche amoureuse »

« No escort » = comprendre « Je refuse les prostitués ou de baiser pour de l’argent »

« J’ai 45 ans » = comprendre « En réalité, j’en ai 60. Mais les personnes de mon âge ne m’attirent pas sexuellement »

« Du réel » = comprendre « Du cul (tout de suite, en zappant les préliminaires) »

« Du concret » = comprendre « Du cul »

« Du fun » = comprendre « Du cul »

« pour idem » = comprendre « pour une personne qui a les mêmes attentes et la même recherche de plan cul que moi »

« potes » = comprendre « amants d’un soir ou régulier » et « fucking friends »

« scred » = « discret », comprendre « Je ne m’assume pas homo donc on ne sera jamais en couple » et « Je recherche un refoulé comme moi, d’accord pour vivre des plans cul sans en assumer les conséquences ni l’image ni la réputation »

« Je veux m’amuser » = comprendre « Je veux baiser »

« Je suis joueur » = comprendre « Je suis tactile/J’ai la main baladeuse » ou « Je suis prêt à expérimenter un large panel de pratiques sexuelles » ou tout simplement « Je veux baiser »

« Je suis curieux » = comprendre « Je suis prêt à expérimenter un large panel de pratiques sexuelles » ou tout simplement « Je veux baiser »

« Je suis un ange/démon » = comprendre « Je vais t’être infidèle : je préfère te prévenir » ou « Je ne veux pas m’engager dans un couple »

« au feeling » = comprendre « C’est la pulsion sexuelle animale qui me guide » ou alors « Je veux baiser mais pas avec n’importe qui : il faut que je le sente et que mon partenaire me mérite. »

« sans prise de tête » ou « simple » = comprendre « Je recherche un plan cul »

« J’aime masser » = comprendre « Je veux baiser (mais j’ose pas dire « baiser » parce que c’est pour moi un gros mot) »

« sensuel » = comprendre « Je baise mais je le fais avec tendresse, lenteur, art, et caresse/câlins » ou « Je n’ai plus l’âge pour baiser avec un beau et jeune gosse alors je propose un plan sexe à la mesure de mes moyens et de mes années »

« Mes goûts » ou « Mes passions » (le must : « J’aime les voyages » !) ou « mon style » = comprendre « Je suis dans une recherche amoureuse narcissique, égocentrique et consumériste maquillée en romantisme esthétisant »

« pas intéressé » ou « pas mon style » = comprendre « Je te trouve moche en plus de pas consommable et pas sexy » et « Je clôture définitivement le dial »

« Je veux me faire plaisir » = comprendre « Je veux baiser »

« passif » = comprendre « être pénétré », et plus tacitement « trou pour bite »

« actif » = comprendre « pénétrer », et plus tacitement « bite pour trou »

« versa » = comprendre « versatile » ou « autoreverse », c’est-à-dire « à la fois actif et passif », et plus tacitement « J’exige que mon partenaire sache tout faire au niveau pratiques sexuelles, et me rende l’exacte monnaie de ma pièce »

« bite » ou « queue » = comprendre « Je vais te défoncer » ou « Je veux te sucer / Je veux que tu me suces »

« XL »/« XXL » = comprendre « gros kiki voire boudin » ou « Je vais te défoncer »

« bon pompeur » = comprendre « J’accepte de faire de longues fellations »

« bon bourrin » ou « endurant » = comprendre « Je suis une brute quand je pénètre sexuellement… et la séance de torture peut s’éterniser ! »

« gourmand » ou « Je ne mords pas » = comprendre « Je vais te consommer, te sucer, te vampiriser, te bouffer et te ponctionner jusqu’à la moelle »

« No sodo » = « No sodomie » ou « Je suis impuissant sexuellement » ou « Je suis blasé des sites gays ou de la pratique homo et je cherche juste un nounours contre lequel me blottir et que je peux embrasser »

« Je suis casanier » = comprendre « J’ai pas d’amis » ou « J’ai la flemme de bouger et je ne consomme que les gens à portée de main »

« Je suis timide. » = comprendre « J’ai pas d’amis ni de conversation » (il résonne un peu comme l’affirmation « Je suis pudique » de la star du porno)

« Je fais rarement le premier pas. » = comprendre « Je joue la pute – attentiste et détachée – sur son trottoir »

« Je suis extraverti » = comprendre « Je ne parle que de moi, et je n’écoute pas » ou « Je suis top délire et top cool… donc pas fidèle »

« Je suis un mec normal » = comprendre « Je n’ai pas une grande attente en Amour ni un grand combat de vie »

« Je recherche un mec normal » = comprendre « J’en ai assez de tomber sur des cas sociaux ou psychiatriques sur ce site »

« Je suis fêtard » = comprendre « Je passe ma vie en boîte ou à me droguer »

« J’ai des tatouages » = comprendre « Je suis mal dans ma peau (et je l’ai écrit dessus parce que je n’ose ni le penser ni le dire) »

« Je bouge » = comprendre « Je suis déjà en couple mais je le cache »

« Je reçois » = comprendre « Je vais te baiser (selon mes règles et mes envies) »

« Pas de blabla (je ne suis pas très virtuel) mais un verre » = comprendre « Je n’ai pas de conversation » ou bien « Je veux juger sur pièce et sur place si tu es baisable ou pas » ou bien « Je suis assez poli pour ne pas te proposer un plan cul direct… mais ça revient finalement au même », ou encore « Je suis narcissique et je nous mets en vitrine ».

« et plus si affinités » = comprendre « plan cul qui déboucherait sur une relation durable »

« bienvenus » = comprendre « Je me prends pour une agence matrimoniale ou pour une pute »

« Plutôt du sérieux mais rien contre m’amuser en attendant » ou « Pourquoi pas plus » ou « Rien contre » ou « ouvert à régulier voire exclusif » ou « Pour une nuit ou pour la vie » = comprendre « Je suis infidèle avant même d’avoir commencé la relation » ou « Je veux du sexe mais sans m’engager dans un couple » ou « Je crois que l’Amour est accidentel, s’impose à moi et peut surgir magiquement même d’un plan ou dans un contexte libertin »

« idéalement pour du régulier » = comprendre « Je recherche un sex-friend »

« tranquille » ou « trankil » ou « relax » ou « sans prise de tête » = comprendre « ouvert aux plans cul »

« On discute et on voit. » = comprendre « On fixe rapidement un ‘date’ – donc un rencard, un rendez-vous – pour baiser », donc tacitement « On se voit, on baise et éventuellement on discute »

« Je suis cool », « sympa » et « open » = comprendre « baisable »

Je case des mots en anglais ou parle franglais (par exemple : « Je kiffe » au lieu de « J’aime ») = comprendre « Je suis cool » donc « Je veux baiser »

« relation ouverte » ou « marié » = comprendre « couple libertin, adultère et infidèle » ou « Je vais voir ailleurs et mon copain est au courant et d’accord »

« métisse » = comprendre « Noir » mais on ne peut pas le dire car « Noir c’est raciste »

« viril » ou « masculin » ou « hors milieu » = comprendre « anti-monde-gay » ou « bisexuel » ou « follophobe » (contre les hommes efféminés) voire « homophobe »

« Je suis réfléchi » = comprendre « Je me méfie des sites homos et je n’assume pas d’y être »

« Je suis spontané » = comprendre « Je suis ouvert aux plans cul »
 
 

3 – Le lexique franc-maçon (basé sur la franchise et sur la construction)

Comme je l’ai expliqué dans mon livre Homo-Bobo-Apo ainsi que dans cet article sur « Homosexualité et Franc-Maçonnerie », ces deux dernières font bon ménage car la pratique homosexuelle est la prétention de créer une identité humaine et un Amour original sans la différence des sexes et sans Dieu, ou en transformant la différence des sexes en option et en variable d’ajustement. La Bête technologique de l’Apocalypse y est particulièrement présente, au moins en désir. Et la clé de voûte de l’édifice des sites est la sincérité/franchise ainsi que la construction/architecture maçonnique. Quand bien même les utilisateurs des sites n’aient nullement conscience d’être francs-maçons.
 

« honnêteté » ou « transparence » ou « sincérité » ou « respect » ou « sérieux » ou « exigeant » ou « direct » ou « Je sais ce que je veux » = variante de la « franchise »

« Les adverbes de la restriction ou de la radicalité (« exclusivement »/« idéalement »/ « uniquement »/« clairement »/« obligatoirement »/« seulement ») = Discours de la méthode gay, souvent hermétique et intransigeant

« L’enchaînement des « NO » (+ adjectif ou + nom commun) ou des panneaux de sens interdit = intransigeance

« Lexique de l’hypothèse (« Pourquoi pas »/« Voire plus »/« à voir »/« peut-être »/« Ça dépend »/« et plus si affinités »/« Je n’attends rien de spécial »/« Après on verra ») = culte au doute et à la potentialité (qui traduit bien sûr une lâcheté et un refus de la Vérité universelle unique)

« Lexique mathématique, algébrique (« C’est un + »/« Sportif ++ »/« Et + si affinités ») = Réduction des êtres humains à des algorithmes ou à des équations désirantes.

« « safe » ou « clean » (signifie à la base « rapports protégés » ou « personne fraîchement testée et prudente ») ou « discret » = purisme aseptisée, hermétisme

« « sous Prep » = comprendre « Je prends un traitement préventif contre le VIH » donc « Je suis un serial-baiseur sensiblement hypocondriaque »

« « Je suis maniaque » = comprendre « Je suis un psychorigide, un obsédé de l’ordre et de la pureté, de l’hermétisme maçonnique »

« « Je suis bordélique » = comprendre « Ordo ab Chaos » ou « Je trouve l’ordre dans le désordre »

« « si le courant passe » ou « pas branché » = comprendre « Je me prends pour une machine ou une ampoule électrique »

« L’icône enflammée, ou bien « cho » ou « chaud » = comprendre « Je veux baiser tout de suite »

« Lexique de la construction (« constructif »/« construire »/« durable »/« alchimie ») = comprendre « Je prétends me construire moi-même et construire l’Amour ». C’est la base de la Franc-Maçonnerie.

« Particularité des sites : la seule mention qui n’apparaît pas (en plus de l’argent), c’est la politique et l’appartenance à un parti. La religion, quant à elle, est demandée. La dimension politique est totalement gommée. Parce qu’en réalité, les sites sont une loge franc-maçonne.
 

 

Sur le même sujet : l’article « Décryptage des chats gays ».