MYSTÈRES JOYEUX

 
 
Retranscription fidèle de la méditation que j’ai prononcée au micro lors du chapelet organisé par les Semeurs d’Espérance le 5 octobre 2011 à l’église Saint Gervais de Paris, devant une centaine de fidèles, parfois lesquels des amis homos en couple, des habituels de la paroisse :
 
 

1 – L’Annonciation à Marie par l’Ange Gabriel (fruit du Mystère : l’humilité)

 

Ce soir, Marie, nous prions grâce à toi les Mystères joyeux. Les mystères gais, en quelque sorte. Gais, joyeux, c’est presque pareil… Et ça tombe plutôt bien puisque ce soir, ce sont les personnes homosexuelles qui sont à l’honneur. Alors pour une fois, on ne va pas se priver. Qui que vous soyez, habitués des églises cathos ou pas, homosexuels ou non, bienvenue à vous tous. Moi, c’est Philippe Ariño, j’ai 31 ans, je suis catho et homo. Je suis chargé de vous accompagner pendant tout ce chapelet. Et l’homme de ma vie : c’est Jésus. C’est Lui la meilleure part. Pour commencer, Marie, nous te confions nos vies et la vie de toutes les personnes homosexuelles que nous connaissons, celles qui sont aimées, celles qui ne sont pas assez aimées et qui sont au bout du rouleau. Manifeste-toi plus spécialement à elles ce soir. Aide-nous à donner un sens à notre vie.

 
 

2 – La Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth (fruit du Mystère : l’amour du prochain)

 

« Homosexualité ». On n’a pas trop l’habitude de prononcer ce mot-là dans nos églises. Vierge Marie, tu connais nos deux identités profondes : celle d’homme ou de femme, déjà ; et celle d’Enfants de Dieu. Tu connais aussi nos identité partielles. Parce que le désir homosexuel, lui, existe vraiment. Alors j’ai envie de confier à ta miséricorde ceux dont on ne parle jamais. Les oubliés des prières universelles : plus spécialement les adolescents qu’on traite de « pédé » sur la cour du collège, les personnes bisexuelles, les couples homosexuels durables et fidèles, les victimes de la pornographie, les internautes qui chatent en ce moment même sur les sites de rencontres, les malades du Sida, les militants LGBT qui s’engagent dans les associations, les personnes transgenres ou transsexuelles, les persécuteurs des personnes homosexuelles qu’on dit « homophobes » et qui sont en réalité homosexuels, les individus addicts aux plan cul, les prostitués masculins, les victimes de viol et surtout leurs violeurs. Marie, veille sur l’unité des familles, et brise la haine de soi présente en chacun de nous.

 
 

3 – La Nativité de Jésus à Bethléem (fruit du Mystère : l’esprit de pauvreté)

 

Nous avons tant de mal à nous reconnaître petits, fragiles, blessés, dépendants de l’amour de Dieu ! à admettre que nos pauvretés ne sont pas nous, qu’elles ont besoin d’être guéries. Marie, aide-nous à ne pas nous révolter face au désir homo, à le regarder avec simplicité et humour, à reconnaître humblement l’homosexualité comme la marque d’une blessure, à ne pas la banaliser ni la diaboliser. Je suis sûr qu’au moment de la naissance de ton fils Jésus, tu as eu beaucoup de tendresse et d’humour. Car oui, nous l’oublions, mais Noël fut un vrai drame : le Roi de l’univers n’a pas été reconnu et accueilli comme il se doit, il est né dans la misère la plus complète, dans un climat de persécution terrible. Alors Marie, apprends-nous à être drôles et pauvres avec nos pauvretés. On est tous des pauvres types. Mais on s’en fout : on est tous aimés par ton Fils !

 
 

4 – La présentation de Jésus au Temple (fruit du Mystère : l’obéissance et la pureté)

 

L’Amour, c’est un mystère d’obéissance. C’est très difficile d’accepter d’obéir. On peut prendre ça pour une hypocrisie, une soumission, un mensonge. Mais je peux vous assurer que, dans ma vie perso, c’est du concret : arrêt de la drague, de la masturbation, des films pornos, choix d’un célibat continent, don entier de ma vie à Jésus et aux autres. Au fond, une fois qu’on obéit vraiment, et qu’on donne son obéissance au bon Maître, Jésus, c’est là qu’on est pleinement heureux, et qu’on mesure l’immense liberté que donne l’obéissance. Le couple homosexuel ne me semble pas le chemin le meilleur pour vraiment suivre le Christ. L’Église le dit, la Bible le dit, moi je le répète. Le meilleur n’est pas l’ennemi du bien. Je défends le respect des personnes homos qui vivent en couple, je reconnais les bénéfices réels de l’amour homo, mais je crois cependant que ce n’est pas la voie du meilleur. Alors Marie, aide-nous à ne pas nous contenter seulement du « bien », mais à choisir le meilleur. Toi, tu es la douceur et la radicalité réunies. Tu as dit « oui » à Dieu sans tout connaître, mais en comprenant tout. Aide-nous à aimer Jésus ton fils pas seulement en intentions, dans les étoiles, mais à travers des actes concrets d’obéissance, et à travers son incarnation, c’est-à-dire son Église humaine, INSTITUTIONNELLE, son pape, ses prêtres. Apprends-nous, Marie, la joie d’obéir et de faire confiance.

 
 

5 – Le recouvrement de Jésus au Temple (fruit du Mystère : la recherche de Dieu en toute chose)

 

Marie, tu te rappelles de ce moment où ton fils Jésus, à 12 ans, a échappé à votre surveillance de parents, à toi et Joseph, et qu’il est allé enseigner au Temple de Jérusalem en vous laissant dans une grande inquiétude pendant 3 jours ? : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? » On entend parfois cette même plainte des parents découvrant l’homosexualité de leur fils ou de leur fille : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Les autres, ok. Mais toi… » Cette question qui est la tienne, Marie, toi qui as toujours eu les mots justes, je te prie que les parents de personnes homosexuelles la reprennent à leur compte, qu’ils l’assument sans honte, qu’ils la posent sans cesse avec amour à leur fils. Parce qu’elle est importante et belle, mine de rien. Et qu’elle peut justement donner l’occasion à ce fils homo, s’il la prend au sérieux, et qu’il suit vraiment en actes la volonté du Seigneur et de son Église, d’une réponse magnifique : « Papa et maman, je suis homosexuel, non parce que Dieu l’a voulu, mais pour que sa Gloire se manifeste en moi, y compris à travers ce désir-là. » Oui, Jésus, oui Marie, soyez bénis de vous manifester aussi par les personnes homosexuelles. Dieu fait feu de tout bois.