Je reviens de mon rendez-vous de régularisation du RSA avec mon conseiller Pôle Emploi. J’écarquillais intérieurement les yeux et n’en revenais pas comme le type, d’habitude pataud et plaintif, m’a encouragé chaleureusement à poursuivre l’écriture de mon livre sur Joséphine et m’a traité comme un auteur dont la renommée arrivera avec le temps, un génie encore invisible mais à qui l’Histoire donnera raison mdr. À un moment, il s’est même piqué de spiritualité en me sortant : « Vous savez, on a tous une vocation sur cette terre… » Je le dévisageais. J’ai failli lui faire : « Jésus ? c’est toi? » :-D. Ému de cette reconnaissance improbable de l’État.