C’est drôle. Les franc-maçons, rois du pragmatisme cartésien, pour nier hypocritement la dimension spirituelle, surnaturelle et divine des choses, remplaceront le terme « esprit » ou « Esprit Saint » par celui de « spéculation », en créant (je cite Laurent Kupferman, initié homosexuel du Grand Orient de France) une distinction entre « le matériel » et « le spéculatif ». En résumé, ils sollicitent des entités spirituelles – les anges damnés – mais sans les nommer.