Archives par mot-clé : Macron

La puce électronique ouvertement promotionnée au JT de TF1

La puce (ou traceur) montrée à l’écran et sur le bras


 

Voilà. À l’instant sur le Journal Télévisé de TF1, ils viennent carrément de faire la promotion de la puce électronique. Ils sont partis de l’existence des Assistants Numériques Personnels : ces robots qui nous assistent et nous conseillent (pour trouver une place de parking, pour réserver un resto, etc.), qui sont appelés « compagnons » ou « meilleur ami », et qui miment l’intelligence humaine (humour, parodie de personnages hollywoodiens) pour se rendre acceptables, attractifs, intimes, fidèles.
 

Puis TF1 nous vante un « monde sans clés » (soi-disant parce qu’on les perdrait tout le temps ou qu’elles déformeraient nos poches et nous encombreraient). Ils nous disent d’abord qu’à la place de la clé métallique, nous en avons déjà une sur nous sans le savoir : notre téléphone portable. Et que dans un futur proche, la clé sera notre doigt (empreintes digitales), puis la reconnaissance de notre iris ou de notre voix (on ouvrira sa porte de maison d’un coup d’oeil ou en un mot), puis la puce électronique sur notre bras (un détecteur). C’est dingue. La puce électronique, qui est la marque de la Bête décrite dans l’Apocalypse, est maintenant promotionnée sur la chaîne de télévision française n°1 ! Nous y sommes, mes amis. Ce n’est plus un mythe.
 

Par ailleurs, Emmanuel Macron a été bien accueilli sur le plateau du Journal d’Anne-Claire Coudray. Son discours est particulièrement antéchristique : Macron continue de défendre l’Europe comme entité internationale (il prône – je cite – « l’Europe qui protège ») ; il défend le « processus » en soi (il parle de son « projet progressiste », possède tout le jargon du libéralisme absolu : « la cohérence », « le renouvellement », « l’exigence ») ; il suit à la lettre le boboïsme hétérosexiste qui absolutise les différences… pour gommer la différence des sexes et la différence Créateur-créatures (il prétend – je cite – « défendre la différence complète et radicale »… sous couvert « d’alternance » et d’ « égalité ») ; il instaure tacitement la Blockchain (il a parlé de « construire une cellule nationale de renseignement » pour ficher tout le monde et sous couvert de « lutte contre le terrorisme », de « protection » et de « transparence » égalitaire) ; et surtout, il défend (de manière plus subtile que Hamon) le Revenu Universel qui n’est autre que la puce (il a parlé du « Revenu Universel de retraite », des « points retraite », d’une suppression progressive des cotisations, de la « suppression de tous les régimes spéciaux pour un régime unique », de la création d’un « système transparent et juste où chacun acquiert de nouveaux droits »). Bref, Macron est bien plus futé et pervers que Hamon. Il impose sans nommer ce qu’il impose. Et il fait croire à un progrès solidaire qui rend libre. Terrible.
 

Moi qui séchais le visionnement des JT, maintenant, j’essaie de n’en louper aucun.

Tu mens, Emmanuel

Celui qui s’annonce comme l’Emmanuel

 

Non. Tu ne le dirais pas. Tu ne l’aurais pas dit. Tout simplement parce que le coming out, ce n’est pas (et ça n’a jamais été) dans l’air du temps (sauf peut-être dans les années 1990, et encore…), et que le mythe de « l’identité homosexuelle » a toujours avancé masqué. Donc tu mens, Emmanuel. D’autant plus dans le contexte mondial boboïsé qui entend supprimer toutes les étiquettes LGBT « homo », « hétéro », « bi » au profit de « l’Amour ».

« Notre combat pour l’Europe partout » : le programme antéchristique de Macron

 

Comme je l’avais déjà souligné dans mon article sur l’Antéchrist, l’européisation du monde est l’autre nom de la mondialisation antéchristique. L’Européen, c’est l’Homme Nouveau à la botte de l’Antéchrist. C’est le Gouvernement Mondial. Ceci est clair dans le discours d’Emmanuel Macron, qui veut de « l’Europe partout » (7’10). Il ne parle pas de l’Europe historique, réelle, mais d’une Europe fantasmée, d’un universalisme idéologique centré sur la volonté (lui dit « projet ») et l’émotion individuelles. Il s’agit de l’orgueil antéchristique.
 
 

N.B. : Dans le roman Le Père Elijah (1996) de Jonathan O’Brien, l’Antéchrist est « un homme distingué dans la cinquantaine. » (p. 20). Il ne porte pas de nom. Il est appelé « le Président ». Et pour cause : il occupe la fonction de « nouveau président pour la Fédération des États Européens » (p. 20), sorte d’Amérique européenne.
 

N.B. : Dans le Court Récit sur l’Antéchrist (1900) de Vladimir Soloviev, « ‘L’homme-qui-vient’ est élu à la quasi unanimité président à vie des États-Unis d’Europe. On le nomme Empereur romain. En un an les fondements de la monarchie universelle, au sens propre du mot, sont établis. » (pp. 166-167) L’Antéchrist écrit un livre qui plaît à presque tout le monde et que la planète entière s’arrache : La Voie ouverte vers la paix et la prospérité universelle. C’est l’auteur de ce best-seller que le lobby franc-maçon pousse, sans difficulté, à la présidence des États-Unis d’Europe (prélude à l’hégémonie atlantiste de l’OTAN). Chez Soloviev, l’Assemblée constituante internationale de l’Union des États d’Europe se réunit à Berlin. S’il reste toujours des conflits, ils n’opposent plus des nations entre elles, mais des partis politiques et sociaux. L’Antéchrist joue sur l’amalgame entre européanité et universalité (autrement dit, l’adjectif « européen » devient synonyme de « Citoyen du Monde ») pour instiller « l’esprit européen global » (L’Homme politique, Trois Entretiens, p. 99), imposer l’« égalitarisme indifférencié » (idem) et construire « le monde civilisé, ou européen, qui croît peu à peu et s’agrandit pour finalement embrasser tous les peuples en retard sur ce mouvement historique et les inclure dans un unique ensemble pacifique, international et solidaire. L’instauration de la paix internationale éternelle. » (Monsieur Z., pp. 123-124)

Macron et les prêtres : homosexualité, vous avez dit homosexualité ?

capture-decran-2016-09-12-a-09-17-46
 

À ceux qui me s’évertuent à faire croire que l’homosexualité est un sujet annexe, par jalousie et mauvaise foi.
 
amar-mariage-pour-tous
 

À ceux, chez les catholiques et les prêtres, qui noient le poisson en feignant l’ignorance, la neutralité et en se drapant dans la victimisation pour cacher leur carriérisme mondain. Les faits me donnent une nouvelle fois raison. Et leur homophobie continuera de les poursuivre comme un nuage noir. Bien fait pour eux.
 
fik-arre%cc%82te-toi-franchement