C’est au nom de la sécurité et de la protection que le « mariage pour tous » et l’Union civile tentent d’être justifiés socialement. […]