Jésus est bon.
 

Je viens de passer la matinée chez ma voisine de pallier, ostéopathe, super sympa, qui initialement m’a invité pour prendre un thé, mais ça s’est prolongé en déjeuner. Ça, c’est Paris comme je l’aime ! Discussion philosophique, spirituelle, sans fin, sous les toits mansardés de Paris, à refaire le monde. Nous avons conscience d’être très privilégiés par la gentillesse des locataires de notre 6e étage. En plus, on a toujours eu, avec ma voisine sexagénaire, des atomes crochus car nous aimons écouter et réfléchir sur le monde. Marie-Claude (c’est son prénom) a beaucoup voyagé, en plus (Amérique Latine, Iran, Yémen, etc.), donc a des tas de choses à raconter. On peut parler de tout, même de collapsologie, de Fin des Temps, de Jésus. Elle m’a offert un livre d’Éric Baret Le Sacre du Dragon Vert parce que j’ai flashé sur le titre et que je lui ai dit que je travaillais en ce moment sur la Bête blanche (blanc + gris + jaune + vert), la Bête rouge et la Bête noire dans Joséphine ange-gardien. J’étais précisément en ce moment en train de potasser sur l’électricité verte et sur le Dragon luciférien vert. Je ne crois pas du tout aux hasards.
 

Merci Jésus de m’avoir donné une voisine pareille. Elle est à fond branchée « énergies », « bio », tantrisme et bouddhisme, mais c’est une femme très profonde, qui m’en dit beaucoup sur Toi et qui est en chemin vers Toi. Merci de m’avoir donné cette amie.