Vous

SIGNIFICATION SOCIALE, MONDIALE ET ESCHATOLOGIQUE DU CODE

 

On nous a souvent dit que « ON était un con » à cause de son impersonnalité, que le « JE » était trop « égocentrique », que le « TU » était « trop familier » et « trop direct » (on n’a pas gardé les cochons ensemble !), ou encore que le « NOUS » était « trop populiste et communiste/communautariste ». Le « VOUS », quant à lui, est privilégié par le Gouvernement Mondial bobo, car vouvoyer, c’est bohème (désuet) et c’est smart à la fois (La préciosité du « Vos » de l’Argentine, pays bobo mondial par excellence, en fournit aussi un parfait exemple). Avec le VOUS, on s’adresse à nous et on nous dit ce que nous devons faire (comme dans la pub de dressage écologique IKÉA ci-dessous), mais en nous donnant l’impression de nous servir, de nous honorer et de nous traiter comme des rois. « Votre Majesté est vraiment incroyable. VOUS êtes important. VOUS êtes génial. Et c’est pour VOUS que nous le faisons. Bravo à VOUS !  » Écoutez la voix subtilement injonctive de cette publicité d’IKÉA dans laquelle on ne sait pas qui nous parle, mais apparemment cette voix nous aime et nous admire. Ah ça, oui, elle nous aime ! Elle ne sait pas qui nous sommes, mais elle nous « aime »… et nous demande d’obéir au doigt et à l’oeil à ce qu’elle décrit de « vous » ! (D’ailleurs, VOUS voulez VOUS faire vacciner, c’est bien ça? ^^).
 

 

DANS LA SÉRIE JOSÉPHINE ANGE GARDIEN

 

Dans la série, l’héroïne exprime par le « vous » sa différence de nature avec l’Humanité (étant soi-disant un ange) mais également assoie son autorité de messagère télévisuelle ayant un message d’amour et de tolérance hyper important (l’acceptation de TOUTES les différences) et universel à porter à tous les êtres humains (donc, selon elle, à « VOUS » !).
 

Épisode 9 – « Le Combat de l’ange »


 

Dans la bouche de Joséphine, en général, l’abus du « VOUS » est le signe qu’elle va hypnotiser/manipuler son « client » ou sa « cliente », en centrant la personne sur sa petite personne, et en la flattant. Par exemple, dans l’épisode 64 « En roue libre », avec une voix langoureuse, elle soumet à Christophe, handicapé en fauteuil, un exercice top maçonnique d’expansion de conscience, en lui masquant les yeux et en l’aidant à s’écouter/s’aimer soi-même et à écouter la Nature, en traduisant ses perceptions d’« être-au-monde », pour l’aider à renaître à la vie : « C’est normal que vous n’entendiez rien. Même vos émotions, vous ne les entendez plus. […] Votre respiration, est-ce que vous l’entendez ? Et les battements de votre cœur, vous les sentez ? Regardez autour de vous : ce que vous entendez, c’est la vie. […] Vous avez de la chance d’être encore vivant. Mais vous avez droit au bonheur. Vous pouvez ressentir des choses. Vous pouvez vibrer. »
 

DANS D’AUTRES OEUVRES DE FICTION

 

Le VOUS est un impersonnel qui semble personnel. C’est là le piège ! On en a une belle illustration avec la chanson « À vous » de Céline Dion, ou encore son « Je ne vous oublie pas », où la chanteuse s’adresse apparemment « particulièrement » et « sincèrement » à son groupe de fans (qu’en réalité elle exploite et dont elle n’a rien à foutre).
 

 

Avec le VOUS antéchristique, il s’agit d’un narcissisme égocentrique déguisé en altruisme et en amour où tout le monde aurait sa place. C’est vraiment Le Monde est à vous (émission de variétés des années 1980 animée par le démagogique Jacques Martin), où l’Antéchrist s’adresse à la communauté humaine en donnant à chacun de ses membres l’impression d’exister, d’être reconnu pour lui-même et dans sa singularité/royauté, … alors qu’au fond, il se fout des deux (ET de la foule ET de chaque être humain qui la compose) ! Là où Jésus, lui, évite le « vous » et privilégie/ose le « tu »… car Dieu (et l’Amour) ne sait compter que jusqu’à 1 !
 

Le « VOUS » est privilégié dans les discours d’hypnose collective qui soumettent sans en assumer la responsabilité : c.f. la chanson « C’est comme vous voulez » d’Alain Souchon, ou encore la publicité des matelas Tréca. Il est un égocentrisme déguisé en communisme altruiste : par exemple, le fameux slogan de la marque de cosmétiques LORÉAL « Parce que je le vaux bien » a assez vite cédé la place à « VOUS le valez bien ».
 

 

LE CATHO-CON (progressiste ou conservateur) FAIT PAREIL…

 

Le vouvoiement antéchristique, mine de rien, veille à un « sain » et discret détachement avec l’interlocuteur. Car le diable refuse de se mélanger à cette pauvre pègre humaine qu’il méprise. Celui qui emploie le VOUS, en même temps qu’il singe de s’inclure au groupe auquel il s’adresse pour mieux l’émouvoir et le gagner à sa cause, marque la distance. C’est exactement ce que fait par exemple le « VOUS » du Cardinal Sarah, qui à la fois soudoie les catholiques et s’en désolidarise, pour au final les dédaigner ou bien se détacher d’eux afin d’apparaître comme leur futur chef.
 

« VOTRE identité risque de disparaître » dit le Cardinal Sarah. Il ne dit pas « NOTRE »? Parce qu’il n’est pas catholique comme nous, peut-être… ?


 

Retour à la liste des codes apocalyptiques.