Nos contemporains croient en l’amour. Ça, c’est une certitude. Mais pas en l’amour incarné. Ils jugent la différence des sexes « annexe »… alors que pourtant, celle-ci est la condition non-négociable de notre présence réelle et humaine sur Terre ; elle favorise la solidité aimante de tout couple, même si, en soi, elle ne se suffit pas à elle-même ; et elle ouvre souvent à la vie et à la filiation.