Quand allons-nous comprendre que derrière la revendication du « mariage pour tous ceux qui le désirent » est prôné le droit de ne pas user du droit qu’on demande (voire même le droit de s’y opposer!), bref, qu’est justifiée la liberté de ne pas être libre ?