Je passe ma journée d’hier à travailler sur la série Manifest, pour la décrypter (de manière pertinente et visionnaire, en plus) = pas un seul partage ou retweet, et pas même un seul « like » sur les réseaux.

 

À côté de ça, je tombe accidentellement (pour voir les publications associées au hashtag #LGBT) sur un tweet d’une certaine femme politique Agnès Cerighelli qui crache sur le « lobby LGBT » … et là, salve d’applaudissements.
 

 

On est plus aimé et soutenu aujourd’hui en étant ouvertement homophobe et en tapant sur la « communauté homosexuelle » qu’en cherchant à la faire aimer et en expliquant que le « lobby LGBT » est en réalité le lobby hétérosexuel. C’est effrayant.
 

Pour terminer mon coup de gueule (qui ne servira pas à grand-chose), l’intuition que j’avais eue sur le lien entre le lesbianisme et le feu (c.f. l’ingrédient n°16) se révèle juste puisque Céline Sciamma sort bientôt un film lesbien intitulé « Portrait de la jeune fille en feu » (avec la comédienne Noémie Merlant, qui était d’ailleurs dans ma classe au Cours Florent en 2007… et que j’ai même dû embrasser sur la bouche dans le cadre d’un exercice théâtral : ce fut mon premier baiser hétéro haha !). Mais là encore, qui en parlera ?