Es un desastre (cf. véanse este articulo). No es esto, la ideología de género. El Papa no ha entendido nada. Y me parece que Aciprensa tampoco.
 

1- La ideología de género no busca borrar la diferencia sexual entre hombre y mujer : pretende justamente sacralizarla y abrirla.
 

2- La ideología de género no es una « colonización ideológica » : se tiene que nombrar el mal. ¡ La palabra « ideología » en sí ES ideológica si no se nombra su verdadero nombre, es decir la heterosexualidad ! El Gender ES la heterosexualidad.
 

3 – No es cierto que la ideología de género presenta una sociedad sin diferencias de sexo y vacía el fundamento antropológico de la familia. Eso, son esloganes natalistas sin fundamento y alejados de la realidad. Esta ideología de género no quiere destruir sino añadir. No trata de borrar la diferencia de sexos en absoluto. Sólo la transforma en opción.
 

4 – La ideología de género no se exporta desde Europa (y la palabra « confusión » es confusa) : decir eso es una estupidez antieuropeista o antioccidental. La ideología de género viene de la palabra « heterosexualidad » que ha sustituido la diferencia de sexos. Viene del pecado original. No tiene origen geográfico ni humano. Tiene un origen sobrenatural.
 

5 – No tiene sentido decir « Cancelar las diferencias sexuales es dar un paso atrás ». Sólo hay una diferencia sexual : el ser hombre o ser mujer. Y la jerga del progresismo (« dar un paso atrás ») es la jerga del mundo.
 

6 – « Denunciar la ideología de género no implica negar ayuda o compañía a los homosexuales » : No necesitamos ni ayuda ni acompañamiento, sino vocación. Además, no somos « los homosexuales », sino personas ! Y decir este tipo de frases huecas muestra que el Papa se interesa más por la presunción de homofobia, es decir la imagen y su propia fama o por los ataques, que por las personas homosexuales o la resolución de la verdadera homofobia.
 

¡¡¡ Qué vergüenza !!!
 
 
 
 

C’est un désastre. Ce n’est pas ça, l’idéologie du Gender (cf. l’article du Pape). Le Pape n’a rien compris. Et je pense que Aciprensa non plus.
 

1- L’idéologie du Gender ne cherche pas à effacer la différence sexuelle entre l’homme et la femme: elle vise précisément à la sacraliser et à l’ouvrir.
 

2- L’idéologie du Gender n’est pas une « colonisation idéologique »: il faut nommer le mal. Le mot « idéologie » est lui-même idéologique si personne ne dit son nom, c’est-à-dire l’hétérosexualité ! Le Gender EST l’hétérosexualité.
 

3 – C’est faux de dire que l’idéologie du Gender veut d’une société sans les différences des sexes et ôte le pilier anthropologique de la famille. Ça, ce sont des slogans natalistes sans fondement et éloignés de la réalité. L’idéologie du Gender ne veut pas détruire mais construir et ajouter. Elle n’essaie pas du tout d’effacer la différence des sexes. Elle prétend juste en faire une option.
 

4 – L’idéologie du Gender n’est pas, comme le prétend le Pape François, une exportation européenne (et le mot « confusion » est confus) : dire cela est une bêtise anti-européenne et anti-occidentale. L’idéologie du Gender vient du mot « hétérosexualité » qui a remplacé la différence des sexes. Elle vient du péché originel. Elle n’a aucune origine géographique ou humaine. Elle a une origine surnaturelle.
 

5 – Ça n’a pas de sens d’affirmer « Annuler les différences sexuelles est faire un pas en arrière« . Il n’y a qu’une seule différence sexuelle : être un homme ou être une femme. Le jargon du progressisme est le jargon du monde.
 

6 – « Dénoncer l’idéologie du Gender ne signifie pas nier l’aide ou l’accompagnement aux homosexuels » : Nous n’avons pas besoin d’aide ou d’accompagnement, mais de vocation. De plus, nous ne sommes pas « les homosexuels », mais des personnes ! Et ce genre de phrases creuses illustre que le Pape est plus intéressé par la présomption d’homophobie, par l’image, par sa propre réputation ou par les attaques, que par les personnes homosexuelles ou la résolution de la véritable homophobie.
 

Quelle honte !!! C’est vraiment proche, cette Fin des Temps.