Je ne ris de bon coeur et ne me sens vraiment à l’aise dans un groupe qu’en imaginant que mon propre père, s’il avait été là, aurait tout capté des conversations et aurait rigolé aussi. Sinon, non. C’est la condition sine qua non de ma joie.