Ce soir, je me suis rendu à nouveau à un Café-Philo dans le (e arrondissement, avec une trentaine de personnes. Thème : « Le transhumanisme : chance ou péril? ». Tous les discours étaient centrés sur la peur du progrès et la promotion du progrès tant qu’il est contrôlé et a des limites. Moi, devant tout le monde, j’ai expliqué la puce électronique (et sa forme : la Blockchain), l’Antéchrist (et son plan homicide mondial). J’ai également dit que j’étais pour le transhumanisme (l’au-delà de l’Humain), mais uniquement dans la Gloire de la Vie éternelle, et vécu en Christ (le transhumanisme proposé par le Gouvernement Mondial veut nous transformer en anges désincarnés et en objets). Et quand on m’a demandé : « Mais quelle est la limite qui va réussir à arrêter la course folle du transhumanisme technologique progressiste? », j’ai répondu du tac au tac : « C’est la Croix de Jésus. L’unique transhumanisme – c’est-à-dire l’au-delà de l’Homme – qui respectera notre humanité et nous gardera dans l’humilité, c’est Jésus. » Eh bien figurez-vous que j’étais hyper écouté. Et que Jésus, Il intéresse tout le monde ! 🙂