Selon la Tradition, il y a trois signes prophétiques qui annoncent les Temps derniers : le premier est le retour du Peuple juif en Israël (ça, c’est déjà fait), le deuxième est la réception de l’Arche d’Alliance (les Commandements), et le dernier est la reconstruction du Temple de Jérusalem (le Troisième Temple dont je parlerai au sujet de la destruction de Babylone).

 

Plus ça va et plus je crois que la Babylone décrite par l’Apocalypse n’est pas Rome (comme le prétendent les anti-Vatican II), mais Jérusalem. Ville aux 7 montagnes. Ville regardée par Soloviev juste avant sa mort. Ville qui condense les tensions mondiales sur fond de conflit religieux entre juifs et musulmans, et qui vont prendre en étau les chrétiens. C’est pourquoi elle est baptisée par certains prophètes (y compris musulmans) comme l’ « Horloge du Monde ».

 

« La grande peur des musulmans, c’est que les Juifs occupent l’Esplanade (des Mosquées) pour y construire le Troisième Temple. » vient de dire Mgr Marcuzzo, vicaire de Nazareth et prochainement évêque auxiliaire catholique de Jérusalem, au micro de Radio Vatican. Mgr Marcuzzo est tout à fait conscient que les Écoles chrétiennes jouent leur survie à Jérusalem et sont sur une poudrière.

 

Le Troisième Temple, c’est un projet architectural intitulé « Build the Third Temple », pensé dès 1984, et qui a pour objectif de reconstruire le Temple (juif) de Jérusalem sur le Mont du Temple. Il jouit du soutien de rabbins éminents et de politiciens israéliens. Les plans sont prêts depuis 2014.

 

Aux yeux des musulmans sur place, la construction du Troisième Temple est un prélude à la destruction de la sainte mosquée d’al-Aqsa et du Dôme du Rocher, à l’expulsion des musulmans de l’ancienne ville d’al-Qods et à l’établissement de centres bibliques. Yehuda Eitsouni, décrit comme le cerveau de la construction du Troisième Temple, a dit aux journalistes qu’il ne compte pas sur le tonnerre ni sur l’éclair pour provoquer la destruction de la sainte mosquée d’al-Aqsa. « Nous allons démanteler cette mosquée de nos mains. J’espère qu’en fin de compte nous saurons notre devoir et nous l’assumerons. »

 

Un grand nombre de « juifs » soutiennent la destruction de la mosquée d’al-Aqsa à la base de leur croyance messianique qui prétend que la destruction de la mosquée sera suivie de la guerre de Gog et Magog et ensuite de l’apparition du Messie. Ces derniers mois ont connu de multiples visites à l’esplanade de la sainte mosquée de la part d’hommes, de femmes, des hommes de droite, de rabbins et des membres de la Knesset.

 

Sont-ce les vrais juifs qui veulent ce Troisième Temple? Non. Le judaïsme authentique condamne toute mise en place d’une reconstruction du Temple par la force, donc tout millénarisme, et croit que le Temple descendra du Ciel et sera établi par Dieu seul. Les tentatives de précipiter la reconstruction du Temple sont le fait avant tout d’évangélistes, de francs-maçons, de chrétiens sionistes et de juifs sionistes ne se souciant point des conditions bibliques et talmudiques, juives. Ces mouvements messianiques affirment que le Messie ne viendra pas tant que la tâche visant à entreprendre la reconstruction ne sera pas entamée. Elle s’appuie sur la vision très humaine et païenne du « Temple des Temps futurs » telle qu’il apparaît dans le Livre d’Ézéchiel (chapitres 40 à 48).