Je suis allé voir au ciné cet après-midi le film d’animation « La Famille Addams » de Conrad Vernon et Greg Tiernan. Nul mais à voir quand même, rien que pour comprendre le Gouvernement Mondial antéchristique. Je n’y ai trouvé qu’un seul code homosexuel pour mon Dico, mais non des moindres ! : les jumeaux avec les jumelles Layla et Kayla.
 

 

En revanche, ce dessin-animé réunit exactement ce que j’écris sur la Bête de l’Apocalypse depuis 3 ans (notamment dans d’autres animés comme Mutafukaz ; mais surtout dans mon essai Homo-Bobo-Apo), et regorge de codes sur la Franc-Maçonnerie :
 

– inversion totale des valeurs (le mal est le bien, la haine est l’Amour, la mort est la vie, les méchants sont les gentils et les gentils sont les méchants) ;

– diabolisation du mariage catholique (dès la première scène, il est question – je cite – de « l’ennui insondable du mariage ») ;

– diabolisation de l’Église (le scoutisme, c’est mal ; les « Alléluia » c’est nul) ;

– culte satanique montré comme sympathique (sorcellerie ; spiritisme, communication avec les défunts ; et c’est « l’Esprit » qui dirige la maison) ;

– la Bête (la famille Addams) devenant « gentille » en luttant contre les « méchants » humains bestialisés (il est question des « hordes de villageois » ; Gomez conclut le film en disant que l’Humanité est méchante : « Les gens sont parfois cruels ») ;

– Nature célébrée comme un monstre divin tout-puissant et terrifiant (l’arbre diabolique Ichabod par exemple) ;

– père réel et/ou symbolique tué (Pugsley cherche à tuer son père Gomez) ;

– Féminin sacré incarné par la figure de l’Effrontée qui se rebelle contre sa mère dans un matricide final (Parker, l’enfant du divorce, se retourne contre sa mère Margaux et dit que finalement, « elle aurait mieux fait de vivre chez son père ») ;

– culte à la différence (En étant considérée comme différente parce que monstrueuse, la famille Addams finit par devenir à la fin la gentille de l’histoire, tandis que les normaux conformistes finissent par devenir les vrais monstres) ;

Rainbow Flag avec les jumelles Layla et Kayla ;
– Marque de la Bête sous forme de tatouage dit « astral » (« Où est ton tatouage? Les astres soient loués ! » s’écrit Morticia face à sa fille) ;

– Franc-Maçonnerie à tous les étages (rite de passage de Pugsley sur le pavé mosaïque ; le combat de sabres ; l' »Atelier » de Margaux ; le salon des Addams avec la lettre « A » inversée et les 2 colonnes ; le « Livre d’Erreurs » ; les pierres en forme soit de rubis rouge soit de tête d’inca dans le jardin ; l’Égypte Ancienne avec la plante carnivore nommée « Cléopâtre » ; le poignard en or comme broche à cravate de Gomez ; les Humains à la toute fin veulent tous, grâce à la Famille Addams, « faire leur rénovation divine« , sur fond d’architecture humanisée ; les 3 Pyramides dans le générique final) ;

– culte de la « chance » ;

– Différence Créateur/créature bafouée (Mercredi Addams ressuscitant les grenouilles de dissection en classe de SVT).

Etc. Etc.