Ma maman était (et reste) la typique Française. Au sens noble de la quintessence nationale. S’appelant du nom-bateau français « Durand ». Née en Dordogne, dans un petit village mignonnet avec son église et son clocher, avec ses habitants ruraux avec un accent du sens qu’elle a réussi à perdre : Saint Laurent-des-vignes, au pied des coteaux de Monbazillac. Intellectuelle. Aimant les mots, les histoires, le bon vin et l’humour caustique. Elle était la classe et les bonnes manières incarnées. Avec cette pudeur ou timidité qui la rendait peu démonstrative mais pourtant si sensible. Fervente croyante catholique. Fan des chansons belges de Jacques Brel. Oui. Plus française que ma maman, tu meurs. Voilà pourquoi je me sens si français aussi.