Je me rends compte combien ceux qui ne regardent notre vie qu’à travers le prisme de Facebook, qu’à travers ce qu’ils voient de nous sur les réseaux sociaux, sans nous voir en vrai, finissent par se faire de gros films sur nous et nos relations, et par croire que ceux qui réagissent à nos « post » ou « tweets » seraient nos uniques interlocuteurs et l’unique reflet de notre vie sociale. Dingue dingue dingue dingue (comme dirait le philosophe Christophe Maé). Non, désolé, moi j’ai une vie à côté de Facebook. Et en ce moment, je la croque à pleines dents, et c’est du vrai bonheur !