Mon livre (Homosexualité intime + Homosexualité sociale) traite des liens entre désir homosexuel et viol. Cela peut choquer si on en reste à la définition sociale du mot « viol ». Mais en réalité, elle est plus vaste. Par « désir de viol », je n’entends pas seulement le désir de posséder quelqu’un sexuellement ou d’être possédé sexuellement, mais aussi le désir d’être objet ou fétiche sacré, d’être double, d’être quelqu’un d’autre, d’être une moitié d’Homme, d’être Dieu, d’aimer d’un amour fou.