On avait Limite, le journal des bobos cathos de la droite « pondérée » qui parodiaient le gauchisme. On a maintenant, dans l’autre extrême, L’Incorrect, le journal des bobos cathos anars d’extrême droite (qui nient l’extrême droite, et qui nient la gauche et la droite, pour jouer les beaux indifférents, ou plutôt les sales indifférents) qui parodient l’archaïsme. Avec L’Incorrect, c’est sensiblement le même discours creux, un poil plus révolté et agressif. Des articles qui vieillissent déjà à peine sortis tellement ils ne disent pas de vérités profondes et sont soumis à l’actualité du moment, à une forme de « coolitude » soi-disant « conservatrice et réac » (car oui, être conservateur, ce serait une gloire, apparemment…). Et comme toujours, chez les bobos cathos, cette incapacité à aimer, à parler ouvertement du Christ (parce qu’ils le méprisent et méprisent le Pape, au fond), à parler de face et à visage découvert. L’Incorrect ne voit même pas la scolarité et la vacuité de son « incorrection ». Son slogan « Faites-le taire » ne convient pas à cette revue du vide : pour faire taire quelqu’un, encore faut-il qu’il dise quelque chose. Et en tant que vrais catholiques, nous devrions tous aspirer, de tout notre cœur, à la correction… mais pas n’importe laquelle : la correction de Jésus et de son Église Catholique. Jamais un catholique digne de ce nom – pas même saint Jean-Baptiste – n’a pris la posture de l’incorrection. Et de surcroît, le véritable incorrect ne le dit pas, pas même en tournant le dos. Qu’est-ce que c’est que ce délire ? Vivement que cette revue « cool »… pardon, coule.