« Hamon nous prend pour des c… crétins ». Vous savez à quoi ça me fait penser, ce genre d’entourloupettes ? Aux « putain » qui s’évanouissent en « punaise », aux « merde » qui s’atténuent en « mer…credi », aux « Jacquouille la Fripouille » qui se transforment en « Monsieur Ouille », à la chanson Auteuil-Neuilly-Passy des Inconnus (« J’ai envie de crier zut, flûte, crotte… chier! »). Bref, à la pudibonderie des parents bourgeois-coincés sans autorité et des chefs sans force. On n’a pas le courage d’être vulgaire mais on en a la prétention. Pitoyable.

 

 
Qui nous/se prend pour des « crétins » ici ? Je me demande…