Cette nuit (24 mai 2013), au passage de contrôle de la douane à l’aéroport de Fort-de-France (Martinique), le contrôleur noir me regarde, stoïque et très sérieux. Il me conseille pour une prochaine fois de ne pas glisser ma carte d’identité dans mon passeport, car je risque de la perdre. Je croyais en avoir fini et me préparais à circuler, quand il a rajouté, toujours super sérieusement, avec un ton monocorde et impassible (genre « Passez-moi le sel ») : « Je vous ai vu à la télé. Bravo pour ce que vous faites. » 😉 Promis, ça restera entre nous ^^.