Le secret pour être libre génitalement dans la continence, et fidèle à sa foi quand on se sent homo, c’est l’Amour EN ACTES de l’Eglise-Institution catho. Je ne peux pas être plus clair. Ce n’est même pas d’abord le temps passé à prier devant sa bougie et sa Bible, les heures d’exposition devant le Saint-Sacrement, le sacrement de réconciliation dans un confessionnal. La franchise, la sincérité, l’honnêteté, l’intention spiritualiste, tout ça, sans les actes et l’incarnation ecclésiale, c’est de la merde! Ce n’est même pas l’éloignement de la vue d’images pornos (évidemment, ça aide, mais c’est pas ça le fond du problème) Le secret pour être libéré de la masturbation et des histoires d’amour homos (même dites « spirituelles et pas d’abord sexuelles »), c’est l’Amour du Pape, de l’Ancien Testament en plus du Nouveau, des catholiques ouverts autant que des coincés et des hypocrites, de l’Église autant que des gens d’Église (côté saint Pierre repentant, et non Judas refusant d’être aimé par-delà son péché). C’est le seul moyen, je crois, pour arrêter la masturbation et les « trip » sentimentaux homosexuels. Il faut aimer, comprendre et vivre la continence sans négocier avec soi-même. Si on négocie avec ses intentions, ses sentiments, et ses sensations, on replonge.