Contenu et conclusions des débilos gays friendly dans le documentaire « Somewhere Over the Rainbow » diffusé en juillet 2014 sur ARTE :  1) C’est Poutine le méchant ; 2) On va vers toujours plus de progrès vers l’« égalité des droits » et la conquête de la « liberté sexuelle » ; 3) Hétéro ou homo, peu importe : ce qui compte, c’est « d’être soi ». Euh, ils sont cons ou ils sont cons?