Selfie

Selfie


 

Je porte particulièrement fort dans mon coeur tous les jeunes hommes et toutes les jeunes filles qui souffrent secrètement de l’humiliation de voir traîner sur Internet des images d’eux dénudés (car ils sont de plus en plus nombreux), toutes ces personnes belles mais fragiles qui regrettent amèrement d’avoir tourné certaines scènes coquines ou carrément pornos sous l’influence d’individus malveillants, et qui doivent à présent vivre au jour le jour avec le souvenir coupable ou la conscience de l’existence de ces clichés, de l’immortalisation médiatique du viol de leur intimité, tous ces gens qui doivent supporter le chantage d’un maître-chanteur possédant dans son téléphone portable ou sa caméra la preuve de leur déshonneur inavouable. Personnellement, j’ai la chance de ne pas avoir d’images honteuses de moi qui circulent sur Internet, mais je connais des amis qui n’ont pas cette chance-là et qui vivent douloureusement leur égarement d’un moment, un égarement diffusé, multiplié et perdu dans la toile, et qui peut ressurgir à tout instant.

 

Alors de tout coeur, je porte ces personnes dans ma prière fraternelle. Si elles arrivent déjà à se sentir coupables et à reconnaître humblement leur sentiment de honte, je me réjouis avec elles. Mieux : je suis fier d’elles ! Et j’ai envie de leur rappeler que Jésus fait toute chose nouvelle grâce au sacrement de la réconciliation ( = confession avec un prêtre), et que ce qu’elles ont fait (ou ce qu’on les a poussé à faire), Il a le pouvoir de le transformer en une incroyable force d’amour des autres. Il a le pouvoir de nous sortir de la honte, de nous extraire de nos tombeaux et de nous redonner la joie. Il n’est jamais trop tard pour Jésus. Nous pouvons tous changer de vie. Maintenant et toujours. Nous pouvons redevenir vierges et propres. Et les prostitué(e)s repenti(e)s, ce sont précisément celles qui nous devanceront dans le Royaume des Cieux et qui ont compris qu’il suffit de se laisser laver par Jésus et par la blancheur de Marie pour être saint. Jésus et Marie nous aiment chacun tels que nous sommes, en prenant en compte ce que nous avons fait, et en nous poussant en avant dans la joie. Ce n’est pas un film ou une image qui va nous détruire l’existence et le coeur, quand même !