Certains me disent que, parce que je suis catholique pratiquant, toutes mes prises de position et mes opinions procèdent de ma foi, sont teintées de catholicité (que je m’en rende compte ou pas, ça serait plus fort que moi), et sont réductibles à un discours religieux. À cela, au lieu de répondre de manière épidermique : « Mais pas du tout!! Ce sont des points de vue que pourraient soutenir beaucoup de personnes athées, car avant d’être catholiques, ils relèvent du bon sens ! », je reconnais en effet que mon opinion est très religieuse, non pas de s’exprimer en des termes explicitement théologiques, mais dans le sens où la religion catholique occupe une place primordiale dans ma vie, et qu’elle est au plus proche du bon sens et de ce que vivent les êtres humains en général.  C’est au nom de l’incarnation de Jésus que je peux dire que mon observation du Réel me conduit au religieux, au sacré. Plus notre discours est humain, basique, proche de l’Humanité, plus il est religieux, proche de Dieu, et touche au divin. Alors j’assume d’avoir un discours religieux, même quand j’exprime un avis sur une personne ou un fait de société sans prononcer le mot « Dieu » ! 😉