Ce soir, sur TF1, par rapport aux thérapies de conversion de l’homosexualité, ils ont encore fait la part belle aux auteurs de Dieu est amour (Timothée de Rauglaudre et Jean-Loup Adénor) qui tapent sur l’Église Catholique en cultivant l’amalgame avec les Églises protestantes, en diabolisant les groupes d’accompagnement des personnes homos, en montrant des images de caméra cachée où les gens en « prière » hurlent, en énonçant un discours qui se limite à dire « les homosexuels sont des victimes et les religions sont des sectes ». Et de mon côté, mon livre Interdiction des thérapies de guérison de l’homosexualité est passé complètement sous silence. Pas un journaliste ou évêque ou homme de médias cathos pour me soutenir et m’inviter. Rien de rien. David contre Goliath. Je ne me victimise pas : c’est la triste réalité.