À tous les hommes mariés (avec une femme : je précise ^^) qui me lisez, je tiens à rappeler fraternellement et virilement une chose importante : AIMER VOTRE FEMME N’EST PAS UNE OPTION.
 

Je dis ça parce que j’en connais certains qui lui restent fidèles « juste pour les enfants », ou par devoir et obligation, en lui proposant quasiment une collocation, et surtout en faisant bien la gueule et en ayant décidé de ne faire aucun effort pour être aimables avec elle, sous prétexte qu’ils « n’ont plus envie », que « ça les saoule », qu’ils « ne ressentent plus rien pour elle », ou que leur femme aurait « mérité » leur extinction de désir et leur humeur massacrante vu qu’elle « l’aurait bien cherché » et qu’elle « leur aurait pourri la vie dès le départ ».
 

Non. Non. Et non. C’est pas comme ça que ça se passe, le mariage catholique. La gentillesse et le désir ne sont pas de la déco, des fioritures ou des « envies ». Vous devez traiter votre femme comme la Reine (ou la Princesse) qu’elle est. Je suis très sérieux. Et je vous dis donc avec insistance, chers messieurs (d’autant plus si vous vous dites « catholiques ») : Aimer votre femme n’est pas une option. C’est une obligation. C’est même un commandement divin ! :
 

« Vous, les hommes, aimez votre femme à l’exemple du Christ : il a aimé l’Église, il s’est livré lui-même pour elle, afin de la rendre sainte. C’est de la même façon que les maris doivent aimer leur femme : comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime soi-même. » (Éphésiens 5, 25-28)
 

Si vous n’obéissez pas à ce commandement, non seulement vous insultez le sacrement du mariage (et votre femme par la même occasion), mais vous vous maltraitez vous-mêmes, et surtout ça va barder pour vous Là-Haut. Donc ne déconnez pas.