Après le rose des premières Manifs pour Tous, le noir?  Le « non » de l’indigné qui se victimise ? À quoi ça rime ? À la radicalisation de l’opposition et à l’affichage d’un durcissement de ton, qui ne mènent à rien. La combattivité n’est ni un objectif ni un message de fond. Ceux qui scandent « ONLR,  » sont précisément ceux qui ont lâché les vrais enjeux du débat sur le « mariage pour tous » depuis longtemps.