Voilà la preuve qu’Emmanuel Pellat n’est pas vraiment catholique et ne fait même pas un bon travail de journaliste : l’association David et Jonathan est en réalité protestante, désobéit au message de l’Église Catholique sur l’homosexualité, et prône la pratique homosexuelle et une pseudo « compatibilité » avec la pratique religieuse. J’en sais quelque chose : j’ai fréquenté DJ pendant plus de 3 ans. Radio Présence Toulouse suit donc une pente dangereuse et non-catholique. (N.B. : Quant à la soi-disant reprise des mots du Pape François, merci de ne pas déformer ses mots à votre avantage : il n’a jamais dit « Qui suis-je pour juger? » – message relativiste de l’anti-pensée – mais « Qui suis-je pour LA juger? » à savoir la personne homo…).
 

 

Pour ceux qui veulent des détails sur les groupes d’accompagnement tels que David et Jonathan, vous pouvez lire mon livre sur les thérapies de conversion, publié aux éditions Vérone.
 

N.B. : Mon commentaire – jugé « insultant » – sous la publication de Radio Présence Toulouse a été comme par hasard supprimé par Thibault d’Hauthuille, directeur de la radio et des programmes. L’archétype du bobo-catho (gay friendly et fan de Koz Toujours et de Jean-Pierre Denis : ça vous dit le « niveau »…)